Courbe de température : description de la méthode

L’ovulation provoque généralement une modification de la température du corps de la femme. On note une basse température avant l’ovulation et une légère baisse de celle-ci lors de l’ovulation. L’ovulation est suivie d’une remontée de la température qui demeure jusqu’à la fin du cycle. La femme note quotidiennement sa température pour détecter l’élévation après l’ovulation.

Mode d’utilisation de la courbe de température

Il faut prendre sa température (buccale, vaginale ou rectale, mais toujours au même endroit) tous les jours au lever, si possible à la même heure, avant toute activité et la noter au graphique. On note un décalage significatif lorsque la température quotidienne est supérieure d’au moins 0,2 °C à celle des six jours ayant précédé le décalage thermique (courbe biophysique). Il nous indique alors que l’ovulation a eu lieu avant le décalage et les deux jours suivants correspondent à la période de fertilité.

Implication du partenaire

Il peut accompagner sa partenaire chez un professionnel de la santé pour bien comprendre la méthode. Peut aussi participer à l’achat et au coût du thermomètre. De plus, le partenaire peut prendre la température de sa compagne tous les matins.

Efficacité de la méthode

Cette méthode est rarement employée seule, mais plutôt en association avec d’autres signes (méthode sympto-thermique) pour obtenir une efficacité acceptable.

Avantages de la courbe de température

  • Peu coûteux.
  • Pas d’effet secondaire possible.

Inconvénients de la courbe de température

  • La température peut être perturbée par différents facteurs tels que les émotions, la grippe, l’insomnie, l’alcool, etc.
  • Cette méthode exige que le couple soit stable et qu’il ait une bonne communication.
  • Exige un horaire de sommeil fixe et qui implique de prendre sa température tous les matins avant de se lever.
  • L’utilisatrice doit être bien renseignée sur le fonctionnement de la méthode et bien disciplinée.