La période d’ovulation : définition

Le cycle menstruel dure environ 28 jours, mais cette durée n’est qu’une moyenne et peut varier d’une femme à l’autre. Il ne faut absolument pas s’inquiéter d’avoir un cycle plus court ou plus long. Dans la nature et en matière de conception, chaque femme est différente ! Pour savoir quand a lieu l’ovulation, il est important de compter convenablement les jours et de déterminer quand commence le cycle menstruel.


Le premier jour des règles correspond au premier jour du cycle. Les règles durent environ 3 à 6 jours, elles sont dues au détachement de la muqueuse utérine qui provoque les saignements. Après les règles, la muqueuse utérine se reforme et s’épaissit peu à peu grâce à la libération de 2 hormones : les oestrogènes et la progestérone. Dans le même temps, un ovule est « fabriqué » par l’un des 2 ovaires.

C’est au milieu du cycle menstruel que l’ovule est libéré et passe dans l’une des trompes, où il attendra d’être fécondé : c’est ce qu’on appelle l’ovulation. L’ovulation intervient généralement au 14ème jour pour un cycle de 28 jours. Mais si le cycle est plus court, elle a lieu plus tôt. Pour déterminer la date probable de l’ovulation, il suffit de savoir combien de jours dure le cycle d’habitude, et de retirer 14 jours (parfois 13).


Exemple :

-pour un cycle de 24 jours : 24-14=10
L’ovulation a lieu au 10ème jours

-pour un cycle de 32 jours : 32-14=18
L’ovulation a lieu au 18ème jour
Cette méthode de calcul est appelée méthode du calendrier (ou méthode Ogino).

Remarque : en cas de cycles irréguliers, ce mode de calcul d’ovulation est peu significatif.

S’il y a fécondation, l’ovule devient une cellule-oeuf et s’installe dans l’utérus et les règles sont bloquées par des signaux hormonaux. C’est le début de la grossesse.

S’il n’y a pas fécondation, le cycle se termine et de nouvelles règles apparaissent, annonçant le cycle suivant.

Remarques : l’ovulation durant en moyenne 48 heures, et les spermatozoïdes ayant une durée de vie de 2 à 3 jours, il est conseillé de privilégier les 2 jours précédant et les 3 jours suivant l’ovulation pour concevoir un bébé.

Les méthodes permettant de déterminer avec précision la période d’ovulation :

Chaque femme (et chaque cycle) étant unique, il est important de vérifier la date d’ovulation du cycle présent. D’abord, il faut savoir qu’il existe certains cycles sans ovulation, et cela est tout à fait normal. Il est également communément admis que la durée de l’ovulation varie en fonction de l’âge de chaque femme (de 24 à 36h) : plus on est jeune, plus on est fertile. Mais pas de panique : en principe une femme reste fertile jusqu’à environ 40 ans, parfois plus.

Différentes méthodes permettent de s’assurer de la date d’ovulation. Certaines sont ancestrales, et d’autres plus récentes, mais toutes ont fait leurs preuves.

la méthode Billings

Egalement appelée méthode de la glaire cervicale. La méthode consiste à vérifier la texture de la glaire cervicale sécrétée par la femme. Peu avant l’ovulation, cette glaire est filante (fluide) : elle annonce une ovulation très proche. Cette méthode est naturelle mais manque de fiabilité : la texture de la glaire peut en effet varier d’une femme à l’autre.

la méthode des températures

Elle est largement pratiquée et relativement facile à interpréter. C’est la méthode qui convient ua plus grand nombre de femmes, même celles ayant des cycles irréguliers ou n’ayant pas suffisamment de références passées pour connaître la durée de leur cycle. Après chaque ovulation, la femme libère l’hormone de gestation : la progestérone. C’est cette hormone qui créée une élévation de la température basale : la température du corps monte de quelques dixièmes après l’ovulation. Concrètement, il faut prendre sa température tous les matins à la même heure et avant de se lever, avec le même thermomètre. Chaque jour, on reportera sur une feuille la température du matin, et à la fin du cycle on obtiendra une courbe : la courbe des températures. Pour l’interpréter, rien de plus simple ! Le jour de l’ovulation corresponde à la veille de la montée de températures (avant le « plateau haut »).

Exemple :

Période ovulation : méthode des températures

Jours Températures Jours Températures Jours Températures
1 36.7 11 36.7 21 36.9
2 36.6 12 36.8 22 37.1
3 36.6 13 36.6 23 37
4 36.6 14 36.3 24 37.1
5 36.7 15 37 25 37
6 36.7 16 37.1 26 36.9
7 36.7 17 37 27 36.8
8 36.7 18 37.1 28 36.8
9 36.6 19 37
10 36.6 20 36.9

 

=>Le jour 14 ! Jour de l’Ovulation

=>Le jour 15 : Début du Plateau haut

=> la température reste haute jusqu’à la fin du cycle, mais baisse légèrement à l’approche du cycle suivant.

Cette méthode est donc théoriquement simple et fiable. La température basale peut varier d’une femme à l’autre, c’est l’évolution de température qui est significative.

N.B : la température peut être faussée par un état de fatigue, de la fièvre, ou d’autres facteurs extérieurs.

les tests d’ovulation

Il existe des tests urinaires vendus en pharmacie qui permettent de déterminer la période d’ovulation. Ils permettent de détecter dans les urines « le pic de LH », l’hormone lutéinisante, sécrétée à l’approche de l’ovulation. Cette hormone, appelée LH, est présente en forte quantité 24 à 36 heures avant l’ovulation. Ces tests permettent donc d’anticiper l’ovulation, ce qui n’est pas possible à partir de la courbe des températures.